“Autopsie d’un confinement aveugle” : témoignage d’une période douloureuse, inutile et toxique

Une analyse et des révélations, souvent citées, sur le premier confinement et ses dégâts.
L’article est daté du 2 octobre 2020.

OPINION

Cet article exprime l’opinion personnelle de son auteur.

FranceSoir – “Autopsie d’un confinement aveugle” : témoignage d’une période douloureuse, inutile et toxique
Temps de lecture: 31-40 minutes.


[…] afin de tenter de sortir de l’émotionnel pur dans lequel le pouvoir enferme les citoyens encore à ce jour, et leur permettre une analyse plus froide et objective de ce qu’on nous impose de façon de plus en plus policière et dictatoriale.

Gérard et Nicole Delépine pour FranceSoir

La dernière fois qu’un confinement aveugle d’une ville française avait été réalisé (en 1720 pour la peste de Marseille) il avait abouti à la mort de la moitié des habitants (50000 sur 100000) sans empêcher la diffusion de la maladie à la Provence (70000 morts supplémentaires) et à l’Italie proche.

Gérard et Nicole Delépine pour FranceSoir

Les suicides s’accumulent déjà en ce début septembre sans que les chiffres en soient annoncés par les autorités.

Gérard et Nicole Delépine pour FranceSoir

Les soignants que les autorités feront applaudir chaque soir dans une sordide théâtralisation de la crise des hôpitaux étaient les mêmes que ceux tabassés quelques semaines plutôt par les CRS d’un gouvernement peu à l’écoute.

Gérard et Nicole Delépine pour FranceSoir

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *