Une grande réinitialisation pour qui ? La lutte pour notre avenir – La technocratie contre la République

Une nouvelle analyse, argumentée, du projet de Grande Réinitialisation (Great reset), datée du 18 octobre 2020.

OPINION

Cet article exprime l’opinion personnelle de son auteur.
Pour les articles qui ne sont pas en français, vous pouvez utiliser DeepL pour traduire le texte en français.

L’article original
Strategic Culture Foundation – Whose Great Reset? The Fight for Our Future – Technocracy vs. the Republic
Temps de lecture: 15-20 minutes.

Et une traduction française
Aube Digitale – La Grande Remise à Zéro de qui ? La lutte pour notre avenir – La technocratie VS la République
Temps de lecture: 15-20 minutes.


How is it that now Boris Johnson speaks publicly of a ‘great reset’, whereas just months ago when those outside the ruling media paradigm used this phrase, it was censured by corporate Atlanticist media as being conspiratorial in nature?

Comment se fait-il que Boris Johnson parle aujourd’hui publiquement de “grande remise à zéro”, alors qu’il y a quelques mois à peine, lorsque des personnes extérieures au paradigme des médias dominants utilisaient cette expression, elle était censurée par les médias corporatifs atlantistes comme étant de nature conspiratrice ?

Joaquin Flores pour Strategic Culture Foundation

“Atlanticist” ou “atlantistes” réfèrent à Atlantisme.

And so we have by now all read numerous articles in the official press talking about how economic life after coronavirus will never be the same as it was before.

Nous avons donc tous lu à ce jour de nombreux articles dans la presse officielle qui expliquent que la vie économique après le coronavirus ne sera plus jamais la même qu’avant.

Joaquin Flores pour Strategic Culture Foundation

The way things were before was also a tremendous problem, and yet now it only seems better in comparison to the police state-like provisions we’ve encountered throughout the course of politicizing the spectre of this ‘pandemic’.

La façon dont les choses étaient avant était également un énorme problème, et pourtant maintenant cela semble seulement mieux en comparaison avec les dispositions de type État policier que nous avons rencontrées tout au long de la politisation du spectre de cette “pandémie”.

Joaquin Flores pour Strategic Culture Foundation

Oddly this politicization is based in positive cases (and not hospitalizations) ostensibly linked to the novel coronavirus.

Curieusement, cette politisation est basée sur des cas positifs (et non des hospitalisations) ostensiblement liés au nouveau coronavirus.

Joaquin Flores pour Strategic Culture Foundation

And so what of our term ‘reset’? Indeed, it is itself misleading, and we would propose it is intentionally so if we understand Orwell’s critique of the use of language – newspeak – in technocratic oligarchies.

Et que dire de notre terme “remise à zéro” ? En effet, il est en soi trompeur, et nous pensons qu’il l’est intentionnellement si nous comprenons la critique d’Orwell sur l’utilisation du langage – la langue des actualités – dans les oligarchies technocratiques.

Joaquin Flores pour Strategic Culture Foundation

Rather, we must understand that the underlying catastrophic economic mechanisms which are forcing this great change exist independently of the coronavirus, and exist independently of the particular changes which the oligarchs promoting their version of a ‘reset’ (read: new proposals) would like to see.

Nous devons plutôt comprendre que les mécanismes économiques catastrophiques sous-jacents qui forcent ce grand changement existent indépendamment du coronavirus, et existent indépendamment des changements particuliers que les oligarques promouvant leur version d’une “remise à zéro” (lire : nouvelles propositions) voudraient voir.

Joaquin Flores pour Strategic Culture Foundation

The great political crisis now is that a pandemic is being used to justify an end-run around constitutional rights, an end-run around pluralist society, and so the vehicle – the mechanism – that the general public might use to fight for their version of a ‘reset’ is on the verge of disappearing.

La grande crise politique actuelle est qu’une pandémie est utilisée pour justifier un contournement des droits constitutionnels, un contournement de la société pluraliste, et donc le véhicule – le mécanisme – que le grand public pourrait utiliser pour lutter pour sa version d’une “remise à zéro” est sur le point de disparaître.

Joaquin Flores pour Strategic Culture Foundation

Related Posts

2 thoughts on “Une grande réinitialisation pour qui ? La lutte pour notre avenir – La technocratie contre la République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *