Pandémie: des patrons de laboratoires s’enrichissent et suscitent des questions

Alors que beaucoup de choses ne sont pas claires sur les décisions mises en place dans la crise actuelle, l’enrichissement des laboratoires est susceptible, si ce n’est d’apporter des réponses, d’interroger sur les raisons des décisions politiques.

Boursorama – Pandémie: des patrons de laboratoires s’enrichissent et suscitent des questions
Temps de lecture: 6-7 minutes.


Le jour même où le géant pharmaceutique Pfizer a annoncé que son vaccin était efficace à 90%, selon des données préliminaires, son directeur général Albert Bourla a ainsi vendu pour 5,6 millions de dollars de titres. 

Boursorama

La société n’a lancé aucun produit sur le marché depuis sa création en 2010, mais le gouvernement s’est engagé à lui verser jusqu’à 2,5 milliards de dollars si son vaccin était validé. Le titre est passé de 19 dollars en début d’année à 90 dollars actuellement.

Boursorama

L’organisation de défense des contribuables Accountable US a calculé qu’entre le début de l’opération américaine de coordination du développement des vaccins, le 15 mai, et le 31 août, les dirigeants de cinq compagnies pharmaceutiques avaient encaissé plus de 145 millions de dollars en vendant leurs actions.

Boursorama

Related Posts

One thought on “Pandémie: des patrons de laboratoires s’enrichissent et suscitent des questions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *