Quand le fact-checking s’enfonce dans les fakes news…

Un excellent article de France Soir qui démontre, preuves à l’appui comment un debunk de l’AFP s’enfonce lui même dans des mensonges en sélectionnant ses sources et en les interprétant de manière fallacieuse.

FranceSoir – Le “Hold up” de l’AFP : “debunk” de leur “debunk”
Temps de lecture: 92-118 minutes.

L’article est long, mais très intéressant à lire. Il traite des sujets suivants:

  • L’Organisation Mondiale de la Santé recommande le port du masque généralisé par le grand public.
  • Les masques sont très protecteurs et ne sont pas des nids à microbes.
  • La Suède n’a pas été épargnée par la crise du Covid-19
  • Le Rivotril n’a pas été utilisé dans les EHPAD pour achever les résidents faute de place dans les hôpitaux.
  • L’hydroxychloroquine est inefficace pour traiter la Covid-19.

Contrairement à ce qui était avancé dans son premier article, ce second papier de l’AFP précise donc bel et bien que le conseil de porter le masque par l’OMS ne s’applique en réalité qu’à des situations particulières et n’est en rien donné comme une obligation s’appliquant à « tout le monde »,

L’affirmation d’Astrid Stuckelberger est donc bien confirmée par l’Organisation mondiale de la santé.

Wolf Wagner pour France Soir

C’est à dire que selon les Décodeurs du Monde, tout autre masque qu’un masque chirurgical ne vous protège pas (en juillet 2020, date de parution de l’article) contre les bactéries et autres particules circulant dans l’air.

Wolf Wagner pour France Soir

Autrement dit, quand Claude Verres affirme que les masques chirurgicaux « ne sont pas très protecteurs » et que l’AFP la contredit, si l’on prend en compte les conclusions exprimées par Le Monde, celles de France 3 et que l’on part du principe qu’une partie certaine de la population utilisant ces masques chirurgicaux ne respecte de toute manière pas scrupuleusement les recommandations d’usage, on peut alors, sans craindre d’être à son tour contredit, affirmer que l’AFP donne ici une information erronée, ou à minima infondée.

Wolf Wagner pour France Soir

On nous explique que les taux de mortalité similaires ne sont pas nécessairement comparables lorsqu’il existe une différence de densité de population, mais qu’en revanche deux pays diamétralement opposés géographiquement en Europe et avec des environnements totalement différents, seraient bien plus scientifiquement comparables pour la seule et unique raison qu’ils ont un nombre d’habitants équivalent ?

Wolf Wagner pour France Soir

En se fondant sur cette seule méthodologie de comparaison basée sur la taille de la population, nous pouvons donc affirmer que la Belgique qui a pourtant bien confiné a connu beaucoup plus de morts de la Covid-19 que la Suède, qui, elle, ne l’a pas fait. Preuve par l’absurde que la comparaison entre Suède et Portugal n’apporte aucune information pertinente, puisqu’en se basant sur les mêmes critères de comparaison, on peut tout à fait arriver au résultat totalement contraire.

Wolf Wagner pour France Soir

Ainsi, toujours en suivant cette logique déployée par l’AFP, la Finlande, qui n’a pas confiné, serait dans ce cas le parfait exemple pour démontrer que le confinement ne sert à rien…

Wolf Wagner pour France Soir

il est bien avéré, via la circulaire du ministère de la Santé, ainsi qu’après lecture des chiffres divulgués par l’Assistance Publique de Paris, qu’il y a bien eu une volonté politique de décharger les hôpitaux en privilégiant l’entrée en soins intensifs des patients les moins fragiles, au détriment de ceux qui l’étaient le plus, et donc des plus anciens.

Wolf Wagner pour France Soir

Après avoir pris connaissance de ces déclarations et contrairement à ce que conclut l’AFP, il n’est donc plus possible d’affirmer que l’usage de ces sédatifs seraient strictement limités à endormir profondément des patients.

Wolf Wagner pour France Soir

C’est en réalité bien l’AFP qui propage une fausse interprétation en contredisant l’avis de Serge Rader, puisque oui, on a bien « achevé » ou « aider à partir » des personnes parce qu’il n’y avait plus de place dans les hôpitaux, ou tout du moins parce qu’on leur en avait refusé le droit d’accès.

Wolf Wagner pour France Soir

Par conséquent, l’étude Recovery, en ne prescrivant pas l’azithromycine avec l’hydroxychloroquine et en donnant des doses de cheval aux patients traités, ne peut pas prétendre avoir vérifié si le protocole de Didier Raoult fonctionnait ou non.

Wolf Wagner pour France Soir

Au final, si cet essai ne démontre pas une efficacité significative de la molécule, elle ne permet pas non plus d’affirmer qu’elle est inefficace dans le traitement de la Covid-19, remettant ainsi en cause l’affirmation initiale de l’AFP¨et son choix d’avoir pris Hycovid pour exemple.

Wolf Wagner pour France Soir

Finalement, l’AFP ne dit pas explicitement que le protocole du professeur Raoult est inefficace, elle dit que l’hydroxychloroquine seule l’est, sans pour autant préciser dans quels cas de figure elle l’est, Ce qui lui permet donc de formuler cette affirmation sans prendre le risque d’être attaquée sur la véracité de son propos. Une nuance subtile qui n’est pas nécessairement décelable pour qui ne suit pas précisément le sujet. On peut très facilement conclure après la lecture de ce passage de l’article que c’est l’ensemble du traitement du professeur Raoult qui ne marche pas, plutôt que la molécule utilisée en monothérapie avec ces doses précises.

Wolf Wagner pour France Soir

Cet article est très long, mais vaut vraiment la peine d’être lu entièrement pour la qualité et la méticulosité du travail de son auteur qui à fait un excellent travail de recherche.

Si le propos, exprimé dés le début de l’article, “n’a ni vocation à encenser ni à dénoncer Hold Up“, il est en revanche particulièrement intéressant dans la mesure où il remet en perspective la confiance à avoir dans ces médias qui s’imposent comme la vérité absolue et indiscutable.

Related Posts

One thought on “Quand le fact-checking s’enfonce dans les fakes news…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *