Comment comptabilise-t-on les morts du Covid-19 en France ?

Un article au combien intéressant du Monde, qui en essayant de prouver que la mortalité du covid n’est pas surestimée nous prouve l’inverse…

Le Monde – Comment comptabilise-t-on les morts du Covid-19 en France ?
Temps de lecture: 8-10 minutes.


Pourtant, selon certains, ces chiffres seraient sujets à caution. A les en croire, le décompte des morts de la pandémie serait biaisé et engloberait des décès sans lien avec le nouveau coronavirus.

Le Monde

Concrètement, une fiche est créée dans cette base pour chaque patient hospitalisé, diagnostiqué comme atteint du Covid-19 grâce à un test PCR ou un scanner du thorax, qu’il s’agisse d’un patient admis à l’hôpital pour une suspicion de Covid-19 ou pour un autre motif au départ. Chaque fois qu’un de ces patients meurt, la fiche est mise à jour, ce qui permet de suivre le nombre de morts en lien avec l’épidémie au fil du temps.

Le Monde

Donc que le patient soit admis en raison du covid ou non, si il a un test PCR positif et qu’il meurt, il est mort du covid.
Et ce ne serait donc pas un décès sans lien avec le virus ?

Les décès survenus dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et autres établissements médico-sociaux sont comptabilisés à part.
[..]
Elles sont tenues de signaler les cas probables et confirmés chez leurs résidents en cas d’« épisode » de Covid-19, c’est-à-dire de la survenue du premier cas à la fin du quatorzième jour d’affilée sans nouveau cas.

Le Monde

À remettre en perspective avec les révélations plus récentes de Véran qui avouait qu’en cas d’épisode covid, tout décès “suspecté” covid était “identifié” covid (source).

A l’hôpital, tous les patients ont été au préalable diagnostiqués, par un test ou scanner du thorax, ce qui établit un lien, même partiel, entre leur mort et le virus.

Le Monde

Donc un accidenté de la route positif au covid avec un test PCR, tout sauf fiable, aura donc une mort liée au covid…

Le décompte est cependant plus large dans les Ehpad. Pendant un « épisode » de Covid-19 dans les établissements, SpF demande de comptabiliser tous les décès pour lesquels il y a une suspicion de Covid-19, même si le patient a fait l’objet d’un test négatif (du fait de l’existence de faux négatifs).

Le Monde

Cela représente donc un excédent de 27 300 morts. Cet indicateur a lui aussi ses limites, puisqu’il ne permet pas d’isoler le Covid-19 des autres causes de morts. Mais il est tout à fait cohérent avec le bilan humain de la première vague de l’épidémie, qui était estimé à 30 000 décès en France au printemps.

Le Monde

Il faut donc en comprendre que la surmortalité du printemps est liées uniquement au covid, et en rien à toutes les conséquences du confinement.
Et que le chiffre de 30 000 décès liés au covid se base donc sur cette surmortalité qui ne dissocie pas les causes.

Pour rappel, l’article commençait ainsi:

Pourtant, selon certains, ces chiffres seraient sujets à caution. A les en croire, le décompte des morts de la pandémie serait biaisé et engloberait des décès sans lien avec le nouveau coronavirus.

Le Monde

Related Posts

2 thoughts on “Comment comptabilise-t-on les morts du Covid-19 en France ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *