Évaluation des effets des confinements stricts sur la propagation du COVID-19

Une étude, datée du 5 janvier 2021, analyse les effets des fermetures d’entreprises et les confinements à domicile forcé sur la propagation du covid.
Sans grande surprise, l’efficacité est nulle, voire préjudiciable, alors que les dégâts sont bien réels.

Pour les articles qui ne sont pas en français, vous pouvez utiliser DeepL pour traduire le texte en français.

Wiley Online Library – Assessing Mandatory Stay‐at‐Home and Business Closure Effects on the Spread of COVID‐19
Temps de lecture: 4-5 minutes.

L’étude complète est disponible en PDF.


While small benefits cannot be excluded, we do not find significant benefits on case growth of more restrictive NPIs (ndlr: Non-Pharmaceutical Interventions). Similar reductions in case growth may be achievable with less restrictive interventions.

Si de petits avantages ne peuvent être exclus, nous ne trouvons pas d’avantages significatifs sur la croissance des cas lors d’INP (ndlr: Interventions Non-Pharmaceutiques) plus restrictives. Des réductions similaires de la croissance des cas peuvent être obtenues avec des interventions moins restrictives.

Eran Bendavid, Christopher Oh, Jay Bhattacharya, John P.A. Ioannidis

there is no evidence that more restrictive non-pharmaceutical interventions (“lockdowns”) contributed substantially to bending the curve of new cases in England, France, Germany, Iran, Italy, the Netherlands, Spain, or the United States in early 2020.

rien ne prouve que des interventions non pharmaceutiques plus restrictives (“confinements”) aient contribué de manière substantielle à infléchir la courbe des nouveaux cas en Angleterre, en France, en Allemagne, en Iran, en Italie, aux Pays-Bas, en Espagne ou aux États-Unis au début de 2020.

Eran Bendavid, Christopher Oh, Jay Bhattacharya, John P.A. Ioannidis

The direction of the effect size in most scenarios point towards an increase in the case growth rate

La direction de la taille de l’effet dans la plupart des scénarios indique une augmentation du taux de croissance des cas

Eran Bendavid, Christopher Oh, Jay Bhattacharya, John P.A. Ioannidis

Considerations of harms should play a prominent role in policy decisions, especially if an NPI is ineffective at reducing the spread of infections.

Les considérations relatives aux préjudices devraient jouer un rôle de premier plan dans les décisions politiques, en particulier si une INP est inefficace pour réduire la propagation des infections.

Eran Bendavid, Christopher Oh, Jay Bhattacharya, John P.A. Ioannidis

In summary, we fail to find strong evidence supporting a role for more restrictive NPIs in the control of COVID in early 2020.

En résumé, nous ne trouvons pas de preuves solides soutenant un rôle pour des INP plus restrictives dans le contrôle de la COVID au début de 2020.

Eran Bendavid, Christopher Oh, Jay Bhattacharya, John P.A. Ioannidis

The data cannot fully exclude the possibility of some benefits. However, even if they exist, these benefits may not match the numerous harms of these aggressive measures.

Les données ne peuvent pas exclure totalement la possibilité de certains avantages. Toutefois, même s’ils existent, ces avantages peuvent ne pas correspondre aux nombreux inconvénients de ces mesures agressives.

Eran Bendavid, Christopher Oh, Jay Bhattacharya, John P.A. Ioannidis

Related Posts

2 thoughts on “Évaluation des effets des confinements stricts sur la propagation du COVID-19

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *