La généticienne Alexandra Henrion-Caude s’exprime sur les vaccins ARN

Une interview particulièrement instructive de la généticienne et spécialiste de l’ARN Alexandra Henrion-Caude qui exprimes ses réserves sur les vaccins ARN.

TVLibertés – Le Samedi Politique – Covid, vaccin, la généticienne Alexandra Henrion-Caude nous dit tout
1 heure.


Parce que je connais l’ARN, parce que je connais toute cette littérature sur son potentiel, l’administrer à des individus sains me parait effectivement de l’ordre de la folie.

Alexandra Henrion-Caude

[…] donc vous voyez que si on y arrive même pas encore sur les malades, alors le mettre en oeuvre sur une population saine c’est pour cela que je vous dit que c’est de la folie.

Alexandra Henrion-Caude

Cette pharmacovigilance elle pose un vrai problème, c’est que en France elle a été dessinée pour ne rapporter QUE les cas qui n’était pas précédemment listés dans ce qui pouvait advenir d’effets secondaires dans le protocole de Pfizer.

Alexandra Henrion-Caude

L’objectif du suivi de pharmacovigilance est de détecter des effets indésirables nouveaux et/ou graves non identifiés dans les essais cliniques.

Agence nationale de sécurité du médicament

En d’autre termes, nous somme dans la continuité des essais cliniques, et les effets secondaires, même graves, rencontrés en France ne seront pas signalés si ils sont déjà connus…
Quand au consentement éclairé…

L’efficacité du vaccin Pfizer n’a pas été évaluée dans la population des plus de 75 ans, donc à partir de là tout vaccin administré à un sujet de plus de 75 ans, effectivement on est dans du cobaye […]

Alexandra Henrion-Caude

Comme de toute façon l’essai est en cours, les autres aussi sont des cobayes, mais en tout cas ils sont des cobayes avec un tout petit peu de données chiffrées.

Alexandra Henrion-Caude

Ceux qui disent, je me vaccine pour protéger la population, je les alerte sur le communiqué de presse de l’Académie de médecine qui dit clairement que ça risque de provoquer l’émergence de nouveaux variants. Est-ce que c’est pas ça qu’on a vu en Afrique de Sud, en Angleterre et finalement dans tous les pays qui ont vaccinés et chaque fois on a le mot “variant” qui apparaît en même temps.

Alexandra Henrion-Caude

On a vu une crise où on a eu un déni des institutions et leurs acquis. Le sénat avait tout écrit dans le rapport H1N1, avait tout analysé, tout décortiqué. […] Il y a un déni d’expertise […] et il y a eu un déni du soin et ça c’est très grave. Il y a des traitements possible pour la COVID-19 […]

Alexandra Henrion-Caude

Le rapport du sénat est encore disponible publiquement. On peut également voir le documentaire ARTE qui avait été fait fin 2009 sur la pandémie de H1N1.

La vaccination, je le répète, à un certain nombre de problèmes, l’ARN peut devenir ADN, l’ADN peut s’intégrer au génome.

Alexandra Henrion-Caude

Related Posts

One thought on “La généticienne Alexandra Henrion-Caude s’exprime sur les vaccins ARN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *