Le point de vue d’une infirmière en soins palliatifs

Une intéressante plongée dans le rejet de notre propre mortalité qui frappe nos civilisations modernes.
Une problématique d’autant plus exacerbée que nous détruisons nos sociétés pour prolonger de quelques mois une vie de souffrance pour des personnes au seuil de la mort.
L’humain, comme toute autre créature vivante est un être mortel. La “science” n’y changera rien.

Pour les articles qui ne sont pas en français, vous pouvez utiliser DeepL pour traduire le texte en français.

Lockdown Sceptics – A Hospice Nurse’s Perspective
Temps de lecture: 17-21 minutes.


I have witnessed in my last job at an NHS Community Hospital that the old and frail are no longer allowed to die naturally and are endlessly treated in acute care, extending their miserable lives with doctors claiming they are doing the right thing.

Dans mon dernier emploi dans un hôpital communautaire du NHS, j’ai constaté que les personnes âgées et fragiles ne sont plus autorisées à mourir naturellement et qu’elles sont traitées sans fin dans le cadre de soins aigus, prolongeant ainsi leur misérable vie avec des médecins qui prétendent faire les bonnes choses.

Une infirmière en soins palliatifs

The patient in the middle of this is often begging to be looked after as they are lonely and fearful, aware of their own decline and sometimes asking to be allowed to die in peace with their dignity in tact.

Le patient au milieu de tout cela supplie souvent qu’on s’occupe de lui car il est seul et craintif, conscient de son propre déclin et demandant parfois qu’on lui permette de mourir en paix avec sa dignité intacte.

Une infirmière en soins palliatifs

My views may sound controversial. I am by no means suggesting we just let the elderly die when they reach a certain age or level of infirmity. However, I do believe we should listen to the elderly and act upon their wishes. Yes, some are fighting for their lives to the very end but others are ready to let go. Who are we to force them to stay alive against their will, disturbing them with invasive treatments which they may not want?

Mon point de vue peut sembler controversé. Je ne suggère nullement de laisser les personnes âgées mourir lorsqu’elles atteignent un certain âge ou un certain niveau d’infirmité. Cependant, je pense que nous devrions écouter les personnes âgées et agir selon leurs souhaits. Oui, certaines se battent pour leur vie jusqu’au bout, mais d’autres sont prêtes à lâcher prise. Qui sommes-nous pour les forcer à rester en vie contre leur volonté, en les dérangeant avec des traitements invasifs dont ils ne veulent peut-être pas ?

Une infirmière en soins palliatifs

It was difficult viewing but with a discerning eye I was fascinated to watch a lovely lady in her 80s, who had been found collapsed on the floor at home and had been diagnosed with a cardiac problem, not COVID-19. She said directly to camera she thought it was her time, that she was dying, that she believed in God and was essentially at peace with this. The young doctor treating this patient then speaks to camera after noticing how peaceful she is and interprets what she has said for the viewer: “She is in a delirium.” It seemed that the doctor could not accept what the patient had said and dismissed her ‘peace of mind’ as being ‘out of her mind’!

C’était difficile à regarder, mais avec un œil perspicace, j’étais fasciné de voir une charmante dame d’environ 80 ans, qui avait été trouvée effondrée sur le sol de sa maison et à qui on avait diagnostiqué un problème cardiaque, et non le COVID-19. Elle a dit directement à la caméra qu’elle pensait que c’était son heure, qu’elle était mourante, qu’elle croyait en Dieu et qu’elle était essentiellement en paix avec cela. Le jeune médecin traitant cette patiente parle ensuite à la caméra après avoir remarqué à quel point elle est en paix et interprète ce qu’elle a dit pour le téléspectateur : “Elle est en plein délire.” Il semble que le médecin n’ait pas pu accepter ce que la patiente avait dit et qu’il ait rejeté sa “tranquillité d’esprit” comme étant “folle” !

Une infirmière en soins palliatifs

In recent weeks I have found it very hard to nurse three people in their 30s dying of bowel cancer while the media is obsessed with the deaths of much older patients from COVID-19.

Ces dernières semaines, j’ai eu beaucoup de mal à soigner trois personnes de 30 ans mourant d’un cancer de l’intestin alors que les médias sont obsédés par la mort de patients beaucoup plus âgés à cause de COVID-19.

Une infirmière en soins palliatifs

Lockdown policy and other measures used in attempting to control COVID-19 have stripped people of their autonomy to weigh up the risks and benefits of being surrounded by family and friends or do many of the life-enhancing things that might have been meaningful to them at the end of their lives.

La politique de confinement et les autres mesures utilisées pour tenter de contrôler le COVID-19 ont privé les gens de leur autonomie pour évaluer les risques et les avantages d’être entourés par leur famille et leurs amis ou de faire bon nombre des choses qui auraient pu leur être utiles à la fin de leur vie.

Une infirmière en soins palliatifs

It is hard to explain how counter intuitive it is to nurse the dying in a mask, which I fear will become a standard part of a nurse’s uniform. Masks become a barrier to communication and make it difficult to express loving care and reassurance at such a vulnerable time for our patients.

Il est difficile d’expliquer à quel point il est contre-intuitif de soigner les mourants avec un masque, qui, je le crains, deviendra un élément standard de l’uniforme d’une infirmière. Les masques deviennent une barrière à la communication et rendent difficile l’expression de soins affectueux et de réconfort à un moment aussi vulnérable pour nos patients.

Une infirmière en soins palliatifs

Medicine has lost its way in a culture of fear and blame and the trauma for NHS staff is not just from witnessing some of the scenes the media are desperate for the public to view but from knowing we are all affected by policies which break some of the basic rules of our profession. We are supposed to care for patients and to treat them with respect, dignity and do them no harm. At the coalface of the NHS, we often haven’t been able to stick to those precepts.

La médecine a perdu son chemin dans une culture de la peur et du blâme et le traumatisme pour le personnel du NHS ne provient pas seulement du fait d’avoir été témoin de certaines scènes que les médias veulent désespérément montrer au public, mais aussi de savoir que nous sommes tous affectés par des politiques qui enfreignent certaines des règles fondamentales de notre profession. Nous sommes censés prendre soin des patients et les traiter avec respect, dignité et sans leur faire de mal. Au sein du NHS, nous n’avons souvent pas été en mesure de respecter ces préceptes.

Une infirmière en soins palliatifs

Related Posts

One thought on “Le point de vue d’une infirmière en soins palliatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *