Documentaire belge sur le rôle des médias et des pouvoirs publics belges dans la communication et les décisions dans le cadre du covid-19.
Un travail extraordinaire qui révèle l’implication des médias dans la propagande et l’ostracisation de tout discours s’écartant de la doxa.

vimeo – Ceci n’est pas un complot
1 heure, 10 minutes.

En cas de censure du documentaire, on pourra toujours le retrouver sur odysee.


Tout les communicateurs le savent, la répétition d’un même message, encore et encore, est la base de la propagande

Voix off

Je suis intrigué par les images qui servent d’arrière plan aux infographies. […] Ce sont des figurants, ces images ont été achetées à la société Shutterstock

Voix off

99.98% de la population mondiale n’est pas morte du virus. Ce qui frappe d’emblée, c’est l’écart entre la perception et la réalité des chiffres. Ceci n’est pas une apocalypse.

Voix off

C’est par rapport au nombre de morts, c’est dû au fait que toutes les personnes qui sont décédées dans les maisons de repos (EHPAD) on les a considéré comme des covid. Et vraisemblablement ce n’est pas le cas, donc le chiffre est assez élevé.

Elio Di Rupo, Ministre-président de Wallonie

Dans le premier rapport, on lit déjà que la crise ne sera sous contrôle que lorsqu’on aura immunisé une vaste majorité de la population via une campagne de vaccination à grande échelle.
Le texte évoque aussi le risque d’une deuxième et troisième vague.
Ce rapport date du 14 avril. Comment les experts du GEES ont-ils pu anticiper 2 nouvelles vagues alors que ce n’est pas la norme.

Voix off

Marc Van Ranst est invité à s’exprimer sur la gestion des pandémies, il va raconter comment il avait réussi à instrumentaliser les médias lors de la crise du H1N1 10 plus tôt

Voix off

Vous devez être omniprésent les premiers jours. Pour attirer l’attention des médias vous concluez un accord avec eux, vous leurs direz tout et si ils vous appellent, vos décrocherez votre téléphone. En faisant ça vous pouvez profiter des premiers jours pour atteindre une couverture maximale, ils ne vont pas chercher des voix alternatives. Si vous faites ça sera beaucoup plus facile.

[…] Et puis vous devez dire, Ok, on va avoir des décès liés au H1N1. Évidemment, c’est inévitable.
J’ai utilisé ça dans les médias: “7 morts de la grippe par jour au pic de l’épidémie serait réaliste”. C’est vrai pour chaque année, c’est une estimation très prudente, mais parler de décès est très important parce que les gens commencent à se dire: “Vous voulez dire que les gens meurent de la grippe !?”. Et c’était une étape nécessaire.

Marc Van Ranst

En mars, en pleine épidémie, le porte parole Emmanuel André affirmait que le masque n’était pas nécessaire.
En juin, alors que les contaminations faiblissent, il le juge d’une nécessité absolue.

Voix off

Je lis sur ce bandeau que le spécialiste interviewé sur la sécurité des vaccins est professeur d’immunologie à l’ULB. Certes, mais il est aussi président du conseil d’administration de la fondation AstraZeneca.

Voix off

Toutes les alternatives aux vaccins seront globalement négligées par les pouvoirs publics et disqualifiées par les médias

Voix off

Les autorités vont désigner les jeunes ou les voyageurs comme responsable de la hausse du nombre de cas positifs, comme si ils étaient le coeur du problème.
On nous parle de solidarité, je constate plutôt un discours médiatique qui divise, qui culpabilise, on fustige des comportements sociaux et non l’inefficacité d’une politique de santé publique.

Voix off

La presse s’en prendra aussi à ceux qui en été ont tenté de relativiser la gravité de la pandémie, elle a même inventé un nouvel adjectif pour ça: “Les rassuristes”

Voix off

Les sites officiels et les médias parlent du coût économique du coronavirus. C’est une erreur, c’est le confinement qui a coûté des milliards. Et le confinement est une décision politique.

Voix off

Faire confiance à qui ? Nos représentants au parlement restent muets, comme sidérés. Ce sont les exécutifs qui mènent la danse, flanqués de consultants privés et de virologues qui murmurent à l’oreille des ministres.

Voix off

On notera également l’incroyable mimétisme tant dans les décisions que l’agenda entre la France et la Belgique.
L’usage du mot “rassuriste” pour discréditer les spécialistes s’écartant de la doxa, le rejet systématique de tout médicament capable de soigner la maladie, l’obstination de croire que seul un vaccin pourra sauver le pays, les jeunes accusés de tout les maux, le port du masque inutile puis obligatoire, la démocratie éradiquée.

Tout cela, sous l’influence des lobbys, de la corruption et des intérêts privés.

Comment peut-on croire que le gouvernement belge aurait été aussi “incompétent” que le gouvernement français lorsque les mêmes erreurs se sont produites au même moment !?

Pourquoi la plupart des pays riches du monde commettent les mêmes erreurs et adoptent les mêmes pratiques ?
La raison en est simple, il ne s’agit en aucun cas d’erreurs ! L’objectif ne nous est peut-être pas visible, mais nos dirigeants savent où ils vont, et ils y convergent tous sous nos yeux crédules.

Related Posts

Laisser un commentaire