Covid-19: les médias victimes d’une désinformation d’État?

Michèle Rivasi revient sur la polémique du ministre Allemand qui aurait manipuler les données du covid pour provoquer la peur dans le pays.
Une intéressante analyse de comment les états ont transformé un virus anodin en arme de guerre psychologique pour nous faire accepter une perte de nos droits élémentaires.
Ces mensonges d’états doivent être connu de tous !

Mediapart – Covid-19: les médias victimes d’une désinformation d’Etat?
Temps de lecture: 9-11 minutes.


C’est une affaire qui secoue la classe politique allemande. Une enquête du journal allemand Die Welt révèle comment le Ministre de l’intérieur a utilisé dans sa communication sur le Covid des messages et des chiffres alarmistes, afin de faire peur et fabriquer un soutien aux mesures de confinement.

Michèle Rivasi

Sa stratégie : s’attendre au pire pour préparer la population à suivre des mesures strictes, rapporte l’agence de presse belge Business AM. Suite à une réunion préparatoire du ministre avec deux scientifiques, son secrétaire d’État Markus Keber a ensuite envoyé une série d’e-mails à des scientifiques et des universités, leur demandant de rédiger un plan qui permettrait d’introduire “des mesures à caractère préventif et répressif”.

Michèle Rivasi

Les techniques envisagées témoignent de l’inventivité des chercheurs. Jouer avec les taux de mortalité, utiliser des images de personnes mourant d’étouffement… Objectif politique de ces messages ? Engendrer la peur et la docilité au sein de la population. “Le fort sentiment d’impuissance doit être contenu. Cela peut se faire en propageant l’impression d’une forte intervention de l’État”, explique l’un des e-mails. Il fallait donc présenter les chiffres “les moins favorables”.

Michèle Rivasi

Une peur politiquement voulue, orchestrée et soufflée aux oreilles des médias qui en sont devenus alors les relais complices. Cette volonté de faire peur visait-elle à nous faire accepter des mesures autoritaires, de confinement, d’obéissance, d’impuissance, comme le scandale allemand actuel nous l’enseigne ? De nombreux collectifs d’avocats, notamment la ligue des droits de l’homme en France, dénoncent les mesures liberticides prises au nom de l’urgence sanitaire.

Michèle Rivasi

C’est en sortant des mensonges d’état, naïvement colportés et répétés à longueur de journées, par les médias et les chaines d’information en continu que nous pourrons nous désintoxiquer de cette peur unanime mais abusive. Retrouver nos esprits, sortir de la peur paralysante et de la stratégie de l’émotion s’avèrent maintenant des impératifs démocratiques si l’on veut être capable de prendre des décisions rationnelles et raisonnables. Les décisions les plus justes.

Michèle Rivasi

Related Posts

Laisser un commentaire