Dr. Astrid Stuckelberger interviewée sur l’implication et la corruption de l’OMS

Astrid Stuckelberger, experte en santé publique, a été entendue par Reiner Fuellmich, dans le cadre de son enquête sur la crise du covid. Elle fait de nombreuses révélations sur la corruption de l’OMS et l’implication de Bill Gates dans l’organisation internationale.

Ces documents ne citent pas ou peu de sources et le sujet est complexe et profond.
Ce faisant, même si ces documents sont très intéressants, ils sont d’avantage réservés à un public déjà bien informé des rouages et des malversations de cette pseudo crise sanitaire.

Mercola – WHO Insider Blows Whistle on Gates and GAVI
28 minutes.
Vidéo en anglais non sous-titrée

Transcription non littérale de l’interview (mais fidèle à l’original), avec quelques ajouts de l’auteur de l’article. Traduit en français.
QUI dirige vraiment l’OMS ? – un article de Dr Mercola
Temps de lecture: 20-25 minutes.


Stuckelberger souligne que tout l’objectif de la réglementation sanitaire internationale de l’OMS est de préparer les États membres à faire face pour une pandémie, pour être en mesure non seulement de prévenir les flambées, mais aussi de réagir rapidement en cas d’épidémie. Cependant, l’OMS a en fait activement empêché et sapé cette formation à la préparation à une pandémie

Dr Mercola

Selon Stuckelberger, la Suisse est au cœur de la corruption, en grande partie grâce au siège de GAVI, l’Alliance du Vaccin, fondée par Bill Gates. En 2009, l’Alliance GAVI a été reconnue comme une institution internationale et a obtenu une immunité globale totale.

Dr Mercola

«Ils peuvent faire ce qu’ils veulent», dit Stuckelberger, sans répercussions. La police, par exemple, n’a pas le droit de mener une enquête et de recueillir des preuves si GAVI devait être impliquée dans une enquête criminelle. «C’est choquant», dit-elle. GAVI est également totalement exonéré d’impôt, ce qui, selon Stuckelberger, est «très étrange».

Dr Mercola

En outre, les documents cités par Stuckelberger montrent que l’OMS  possède l’équivalent d’un pouvoir dictatorial sur le monde entier. Le directeur général a le pouvoir exclusif de prendre des décisions – y compris des décisions sur les tests ou les médicaments  à utiliser pour une pandémie  – que tous les États membres sont obligés de mettre en oeuvre.

Dr Mercola

De plus, Stuckelberger a découvert qu’en 2017, Gates avait en fait demandé à faire partie du conseil exécutif de l’OMS – comme un État membre – apparemment parce qu’il  donnait énormément  d’argent. En effet, son financement dépasse celui de nombreux États membres.

Dr Mercola

Pour résumé, il semble que n’ayant  pas été élu en tant qu’ Individu-État-nation , Gates a créé des contrats tripartites avec les États membres et l’OMS, qui le placent  au même niveau que l’OMS. Comme mentionné précédemment, ce que  dit le directeur général de l’OMS,  se fait. Ils ont effectivement transformé la sécurité sanitaire mondiale en une dictature.

Dr Mercola

Le changement était simple mais substantiel: ils ont simplement supprimé les critères de gravité et de mortalité élevée, laissant  une pandémie être définie comme «une épidémie mondiale d’une maladie.» Ce changement de définition est la raison pour laquelle le COVID-19 était et est toujours considéré comme une pandémie même si il n’a à aucun moment provoqué une surmortalité.

Dr Mercola

Il est désormais incontestable que l’OMS est au-delà de tout compromis. En raison de son financement – dont une grande partie provient de «l’ Individu-État-Nation   Gates» – il ne parvient pas à remplir son mandat initial. Pire encore, l’OMS est au service des chefs d’entreprise et, par ses pouvoirs dictatoriaux, détruit  la santé mondiale eu lieu de l’améliorer. 

Dr Mercola

Plus précisément, l’APCE avait trouvé «des preuves accablantes  montrant que la gravité de la pandémie était largement surfaite par l’OMS» et que l’industrie pharmaceutique avait influencé la prise de décision de l’organisation – une affirmation reprise par d’autres enquêteurs également.

Dr Mercola

Au strict minimum, l’influence disproportionnée des intérêts privés, déguisés en ONG telles que GAVI, doit faire l’objet d’une enquête approfondie pour  être écartée.

Dr Mercola

On peut également voir la rencontre entre Astrid Stückelberger et Coco Tâche-Berther (en français cette fois).
Coco Tâche-Berther est une “coach de la joie”. On peut ne pas adhérer aux idées exprimées en 2e partie de vidéo, mais la première partie s’intéresse d’avantage à la crise sanitaire et est pertinente ici.

Profession gendarme – La pandémie n’existe pas !!!
48 minutes.

Related Posts

One thought on “Dr. Astrid Stuckelberger interviewée sur l’implication et la corruption de l’OMS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *