Le Dr Fauci est-il le “père de la pandémie” ?

Des informations supplémentaires sur l’origine du virus, qui prouvent que ce n’était certainement pas un virus d’origine naturel.
Quand à la possibilité que la fuite ne soit pas accidentelle, c’est encore trop tôt pour le dire.

Pour les articles qui ne sont pas en français, vous pouvez utiliser DeepL pour traduire le texte en français.

The Washington Times – Is Dr. Fauci the ‘Father of the Pandemic?’
Temps de lecture: 8-9 minutes.


The former director of the Centers for Disease Control and Prevention, Dr. Robert Redfield, believes the SARS-CoV-2 virus originated in the Wuhan Institute of Virology. 

L’ancien directeur du Centers for Disease Control and Prevention [ndlr: CDC], le Dr Robert Redfield, pense que le virus SARS-CoV-2 provient de l’Institut de virologie de Wuhan.

Peter Navarro pour The Washington Times

An accidental release of SARS-CoV-2 from the Wuhan Lab is therefore well within reason. This is particularly plausible given a U.S. State Department 2018 warning of sloppy safety precautions at the Wuhan Lab and the possibility of a “new SARS-like pandemic.” (You can’t say we weren’t warned.)

Une diffusion accidentelle du SRAS-CoV-2 à partir du laboratoire de Wuhan est donc tout à fait raisonnable. Cette hypothèse est d’autant plus plausible que le Département d’État américain a mis en garde en 2018 contre des mesures de sécurité insuffisantes au laboratoire de Wuhan et contre la possibilité d’une “nouvelle pandémie de type SRAS”. (On ne pourra pas dire que nous n’avons pas été prévenus).

Peter Navarro pour The Washington Times

As to whether SARS-CoV-2 was genetically engineered, it is here where Dr. Fauci enters this dangerous picture: In 2017, without sufficient warning to the Trump White House, Dr, Fauci and his NIH colleague Dr. Francis Collins re-authorized the use of so-called gain-of-function research inside China’s Wuhan Lab.

Quant à savoir si le SARS-CoV-2 a été génétiquement modifié, c’est ici que le Dr Fauci entre dans ce dangereux tableau : En 2017, sans prévenir suffisamment la Maison Blanche de Trump, le Dr Fauci et son collègue du NIH, le Dr Francis Collins, ont ré-autorisé l’utilisation de la recherche dite de gain de fonction à l’intérieur du laboratoire chinois de Wuhan.

Peter Navarro pour The Washington Times

The high degree of asymmetric spread — along with the rapid and deadly mutations of the virus we are now observing — suggest the possibility of a weaponized virus. Here, the U.S. State Department has revealed that the Wuhan Lab has engaged in research on behalf of the People’s Liberation Army since 2017 — the same year Dr. Fauci and Dr. Collins approved gain-of-function research in Wuhan.

Le haut degré de propagation asymétrique – ainsi que les mutations rapides et mortelles du virus que nous observons actuellement – suggèrent la possibilité d’un virus militarisé. Ici, le département d’État américain a révélé que le laboratoire de Wuhan s’est engagé dans des recherches pour le compte de l’Armée populaire de libération depuis 2017 – l’année même où les docteurs Fauci et Collins ont approuvé la recherche par gain de fonction à Wuhan.

Peter Navarro pour The Washington Times

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *