Covid-19 et statistiques : une relative surmortalité ?

Une surmortalité de seulement 3.66% pour les plus de 65 ans selon Laurent Toubiana par rapport aux 3 dernières années.

Nexus – Covid-19 et statistiques : une relative surmortalité ?
Temps de lecture: 14-18 minutes.


Leur conclusion : « L’année 2020 n’a connu aucune surmortalité (voire une sous–mortalité) chez les personnes âgées de moins de 65 ans(qui représentent environ 80% de la population totale). Seuls les âges les plus avancés ont connu une surmortalité. La surmortalité maximale est atteinte par la classe d’âge 70–74 ans avec 3 109 décès en excès par rapport aux 58 327 attendus pour cette classe d’âge (soit 5,58%). Au passage de l’épidémie de Covid–19, pour la population française dans son ensemble, les auteurs estiment à 3,66%, l’excès par rapport à la mortalité attendue en 2020. »

Nexus

On peut aussi souligner que le taux de 9% de l’Insee évoqué par Le Monde est celui de la surmortalité globale parmi toute la population et pas seulement chez les plus de 65 ans, et que ce pourcentage semble être tiré du nombre de morts (55500 morts de plus qu’en 2019), pas du pourcentage de morts parmi la population, ce qui ne permet pas de comparer ce qui est comparable.

Nexus

“Dans le cas des décès classés «Covid–19», dans 65 % des cas (soit plus de deux tiers des situations), les certificats révèlent la présence de comorbidités importantes connues

Nexus

Ne serait-ce pas plus intéressant et utile pour la santé publique de tenter de trouver la réponse à ces interrogations, d’en débattre scientifiquement et publiquement, avec patience et transparence, plutôt qu’afficher comme l’a fait Conspiracy Watch, que M Toubiana a participé au film Hold-Up, sans évoquer les arguments de fonds qu’il y a déclarés ?

Nexus

Related Posts

2 thoughts on “Covid-19 et statistiques : une relative surmortalité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *