Le Covid ou la nouvelle banalité du mal

Une analogie, dérangeante pour certains, entre la propagande Nazi et la propagande de la dictature sanitaire du covid.
La relation est à faire également avec le concept de banalité du mal, tel que définit par Hannah Arendt à propos des crimes de guerres perpétrés pendant la 2e guerre mondiale.

AgoraVox – Le Covid ou la nouvelle banalité du mal
Temps de lecture: 3 minutes.


En 2021, les démocraties créent le passeport sanitaire, un document qui certifie que son possesseur est sain. Ce passeport donnera accès aux musées, aux édifices publics, aux théâtres, aux études, au travail…

Frederic Gobert

En 1933, Adolf Hitler créa l’Ahnenpaß, un passeport généalogique qui certifiait que le possesseur était aryen. Ce passeport donnait accès aux musées, aux édifices publics, aux théâtres, aux études et au travail.

Frederic Gobert

En 2021, nous vivons une nouvelle banalité du mal.

Frederic Gobert

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *