C’est le peuple américain et les gouvernements des états républicains, et non Biden et Fauci, qui ont sorti les États-Unis de la crise du COVID.

L’Amérique sort de la crise en disant simplement non. On peut espérer que ce réveil des consciences s’étende à l’Europe.

Pour les articles qui ne sont pas en français, vous pouvez utiliser DeepL pour traduire le texte en français.

FoxNews – Ingraham: The American people and red state govs, not Biden, Fauci, led US out of COVID lockdown gloom
Temps de lecture: 3-4 minutes.
9 minutes.
La vidéo peut être sous-titrée en anglais, mais pas en Français.


“The reason Biden changed his mind about the 4th of July was because freedom-loving Americans and governors who represent them forced his hand,” said Ingraham. “The red states were leaving the blue states in the dust in every metric – a mass exodus from New York, California, Illinois and other pro-lockdown, high tax states, told the tale.”

“La raison pour laquelle Biden a changé d’avis sur le 4 juillet est que les Américains épris de liberté et les gouverneurs qui les représentent lui ont forcé la main”, a déclaré Ingraham. “Les États rouges (ndt: républicains) laissaient les États bleus (ndt: démocrates) dans la poussière à tous les égards – un exode massif de New York, de la Californie, de l’Illinois et d’autres États favorables à l’enfermement et aux impôts élevés en témoignait.”

Charles Creitz pour Fox News

She said that Governors Ron DeSantis of Florida, Kristi Noem of South Dakota, Pete Ricketts of Nebraska, Brian Kemp of Georgia, William Lee of Tennessee, Greg Abbott of Texas and Tate Reeves of Mississippi were the “decisive” leaders that forced the White House and federal medical establishment to back down.

Selon elle, les gouverneurs Ron DeSantis de Floride, Kristi Noem du Dakota du Sud, Pete Ricketts du Nebraska, Brian Kemp de Géorgie, William Lee du Tennessee, Greg Abbott du Texas et Tate Reeves du Mississippi ont été les leaders “décisifs” qui ont forcé la Maison Blanche et l’establishment médical fédéral à faire marche arrière.

Charles Creitz pour Fox News

“The fact is, whatever you’re feeling on the COVID vaccines, they’re not what’s forced Democrat-run states to fully reopen,” Ingraham said.

“Le fait est que, quel que soit votre sentiment sur les vaccins COVID, ce n’est pas ce qui a forcé les États dirigés par des démocrates à rouvrir complètement leurs portes”, a déclaré Ingraham.

Charles Creitz pour Fox News

Extraits tirés de la vidéo:

So if it weren’t for the bold, decisive, anti-lockdown leadership of governors in places like Florida, South Dakota, Tennesse, Georgia, Nebraska, Mississippi and Texas, America today would look a lot more like Europe, Japan or maybe Canada.

Ainsi, sans le leadership audacieux, décisif et anti-blocage de gouverneurs dans des endroits comme la Floride, le Dakota du Sud, le Tennesse, la Géorgie, le Nebraska, le Mississippi et le Texas, l’Amérique d’aujourd’hui ressemblerait beaucoup plus à l’Europe, au Japon ou peut-être au Canada.

Laura Ingraham pour Fox News

Millions have already downloaded their digital certificates in the EU, which will allow them the freedom of movement that they were supposedly guaranteed when the EU formed 28 years ago.

Des millions de personnes ont déjà téléchargé leurs certificats numériques dans l’UE, ce qui leur permettra de bénéficier de la liberté de circulation qui leur a été prétendument garantie lors de la création de l’UE il y a 28 ans.

Laura Ingraham pour Fox News

When Texas and Florida, remember when they lifted their mask mandates, the medical elites predicted covid surges everywhere. Of course that didn’t happen… But they never revised their opinions.

Quand le Texas et la Floride, rappelez-vous, ont levé leur obligation de porter un masque, les élites médicales ont prédit des poussées de covid partout. Bien sûr, cela ne s’est pas produit… Mais ils n’ont jamais révisé leurs opinions.

Laura Ingraham pour Fox News

Now, despite our success, this is no time to relent. In fact, we need to stay on the offensive, we have to demand that all remaining restrictions be dropped, from masks on planes to social distancing in schools. And of course we have to pass laws taking away the remaining emergency powers of all the governors and going forward put a time limit on their duration after what the state legislature has to approve. We must demand that congress tear down its walls and reopen to the public.

Maintenant, malgré notre succès, ce n’est pas le moment de relâcher la pression. En fait, nous devons rester sur l’offensive, nous devons exiger que toutes les restrictions restantes soient abandonnées, des masques dans les avions à la distanciation sociale dans les écoles. Et bien sûr, nous devons faire passer des lois supprimant les pouvoirs d’urgence restants de tous les gouverneurs et, à l’avenir, limiter leur durée après l’approbation de la législature de l’État. Nous devons exiger que le Congrès abatte ses murs et rouvre ses portes au public.

Laura Ingraham pour Fox News

We’re Americans, we’re free we must never allow them to do that again to us. Never.

Nous sommes américains, nous sommes libres, nous ne devons jamais leur permettre de nous refaire ça. Jamais.

Laura Ingraham pour Fox News

Cette dernière phrase, sans son aspect patriotique, pourrait être: “Nous sommes humains, nous sommes libres, nous ne devons jamais leur permettre de nous refaire ça. Jamais.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.