La vaccination en chute libre en France

De la même manière qu’en Israël, en Angleterre ou aux États-Unis, la campagne de vaccination covid en France se heurte au plafond de verre.
Les candidats à l’euthanasie se sont déjà précipités, les pressions et les menacent n’y changent rien, ceux qui choisissent de vivre libre n’y vont pas.

Comme tout les autres pays, ceci marque l’impossibilité du pass sanitaire, face à une population très largement réticente à être les cobayes d’une expérimentation génétique.

BFM TV – INFOGRAPHIES. Le pic de la vaccination atteint? Le nombre de primo-injections continue de diminuer
Temps de lecture: 3-4 minutes.


Alors que l’immunité collective est loin d’être atteinte, le nombre de primo-injections de vaccins contre le Covid-19 ne cesse de diminuer depuis le mois de juin.

Louis Tanca pour BFM TV

Si le pic des premières injections chez les personnes âgées de plus de 40 avait déjà été atteint il y a plusieurs semaines – fin mars pour les personnes de plus de 75 ans, en avril pour les 60-74 ans, mi-mai pour les 40-59 ans – il semble également avoir été atteint chez les plus jeunes (18-39 ans)

Louis Tanca pour BFM TV

Il faut en retenir que, à l’instar des autres pays, cette réticence aux injections expérimentales marque l’impossibilité de la mise en place du pass sanitaire, qui est une étape indispensable du Great Reset.
De plus, avec une large part de la population réticente, il est impossible de rendre la vaccination obligatoire.

Il faut donc chasser de l’esprit de chacun toute idée selon laquelle l’injection de ces produits géniques expérimentaux est inéluctable.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *