Le boycott du pass sanitaire montre son efficacité

Les festivals d’été n’arrivent pas à remplir leur jauge réduite à 5000 places en raison du pass sanitaire.
Et ce faisant demande l’annulation du pass sanitaire.

C’est le moment de maintenir le boycott du dispositif pour y mettre un terme définitif !

Le Parisien – «On est tous grave en galère» : le pass sanitaire plombe les grands festivals d’été
Temps de lecture: 5-6 minutes.


Alors que le Printemps de Bourges affiche quasi complet cette semaine avec des jauges limitées à 1000 spectateurs, les festivals d’été qui misent sur les concerts de 5000 personnes, comme les Vieilles Charrues et les Francofolies, n’arrivent pas à remplir. En cause : le pass sanitaire, qui freine les réservations.

Eric Bureau pour Le Parisien

D’autant plus étonnant que tous ces artistes peuvent habituellement remplir sans problème des salles immenses type l’Accor Arena, l’ex Bercy et ses 20 000 spectateurs, voire des stades.

Eric Bureau pour Le Parisien

Les festivals voulant accueillir entre 1000 et 5000 spectateurs par concert qui ont décidé de se maintenir coûte que coûte cet été pensaient que ce dispositif sanitaire contraignant mais simple les aiderait à rassurer les festivaliers. En fait, il les handicape lourdement. Et plus les jours approchent, plus les organisateurs de ces événements sont inquiets.

Eric Bureau pour Le Parisien

« On est tous grave en galère, avoue Alain Navarro, le directeur de Pause Guitare. Aucun de mes grands concerts n’est rempli. Jamais je n’aurais pensé galérer pour remplir Soprano et Jean-Louis Aubert et on a vendu 1 000 places. Par contre, les concerts au grand théâtre sont presque remplis parce qu’ils sont en dessous de 1 000 places (NDLR : et ne nécessitent pas de pass sanitaire). Le public nous explique qu’il n’a pas envie de se déplacer à 90 % à cause du pass sanitaire.

Eric Bureau pour Le Parisien

Alain Navarro, lui, demande carrément l’abandon du pass sanitaire pour les festivals en plein air. « Pourquoi devrions nous le garder alors que les parcs de loisirs n’en demandent pas ? », demande-t-il. « Notre situation est d’autant plus incompréhensible qu’il n’y a pas besoin de pass sanitaire pour aller au Puy du Fou, ajoute Gérard Pont. Il y a deux poids deux mesures. On se bat pour que le pass sanitaire soit abandonné et vite. »

Eric Bureau pour Le Parisien

Ces deux festivals et d’autres multiplient les démarches auprès de leurs élus locaux, de leurs syndicats nationaux et du ministère de la Culture pour que le gouvernement les entende. « Vu l’urgence, il n’y a que cette décision qui peut nous sauver, estime le directeur de Pause Guitare, très agacé.

Eric Bureau pour Le Parisien

Related Posts

One thought on “Le boycott du pass sanitaire montre son efficacité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *