La technologie de “neuromodulation” à base de graphène est RÉELLE

Alors que le contrôle du cerveau à distance est déjà une réalité de la science, ainsi que nous avons pu le voir avec The Guardian, et la conférence du Dr Charles Morgan, d’autres éléments viennent encore alourdir un tableau déjà sombre avec la découverte de l’usage, supposé, du graphène dans les injections géniques contre le covid.

Recherches Covid-19 – La technologie de “neuromodulation” à base de graphène est RÉELLE : le communiqué de presse d’INBRAIN Neuroelectronics décrit des biocircuits contrôlant le cerveau à l’aide de graphène piloté par l’IA.
Temps de lecture: 9-12 minutes.


Alors que de plus en plus de personnes prennent conscience de la présence d’oxyde de graphène dans les vaccins covid, une société appelée INBRAIN Neuroelectronics démontre que la technologie de “neuromodulation” basée sur le graphène et utilisant la neuroélectronique alimentée par l’IA est bien réelle.

Mike Adams pour Natural News, traduit par Recherches Covid-19

Pour être clair, nous ne prétendons en aucun cas qu’INBRAIN est impliqué dans les vaccins covid. Ils affirment plutôt que leur technologie est utilisée “pour traiter l’épilepsie et la maladie de Parkinson”. L’intérêt de présenter INBRAIN est de révéler que les “biocircuits” de contrôle du cerveau basés sur le graphène sont, en fait, une technologie bien réelle.

Mike Adams pour Natural News, traduit par Recherches Covid-19

Si cela vous semble familier, c’est probablement parce que Moderna, créateur du vaccin covidien à ARNm, a décrit sa technologie comme un “système d’exploitation” qui peut être mis à jour et reprogrammé à tout moment, lui aussi.

Mike Adams pour Natural News, traduit par Recherches Covid-19

Nos interfaces graphène-cerveau ont la capacité de lire à une résolution jamais vue auparavant, ainsi que de détecter des biomarqueurs spécifiques à la thérapie et de déclencher une neuromodulation adaptative hautement focale pour de meilleurs résultats dans les thérapies neurologiques personnalisées.

Mike Adams pour Natural News, traduit par Recherches Covid-19

Pour les articles qui ne sont pas en français, vous pouvez utiliser DeepL pour traduire le texte en français.

Quand à savoir si la présence de graphène dans les pseudo “vaccins” covid est réelle ou non, je ne saurais le dire.
En revanche, le graphène et ses dérivés sont considérés pour combattre le covid, comme on peut le lire sur cette étude de fin décembre 2020.

Potential of graphene-based materials to combat COVID-19: properties, perspectives, and prospects

Et son usage en tant qu’adjuvant pour un vaccin est également considéré, à en croire cette autre étude scientifique, datée de février 2016.

Functionalized graphene oxide serves as a novel vaccine nano-adjuvant for robust stimulation of cellular immunity

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *